1ère sortie du Président DAMIBA dans la ville de Sya: Voici ce qu’il faut retenir

Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, a rencontré dans la matinée de ce Vendredi 20 Mai 2022, les forces vives de la région des Hauts-Bassins. Le chef de l’Etat a partagé avec elles la vision de la Transition et les préoccupations actuelles du pays.

Adama TRAORE ET Safiatou OUEDRAOGO

Venus des quatre coins de la ville de Sya pour  donner leurs préoccupations et d’écouter le language du président DAMIBA, par rapport à la situation nationale minée par l’insécurité et la vie chère. Et, « Dans cette situation difficile que traverse le Burkina Faso, il m’a semblé important de venir partager avec vous, cheville ouvrière du développement de la région, quelques réflexions sur nos défis communs », a indiqué Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, dès l’entame de son propos.

Le chef de l’Etat a affirmé que « la situation sécuritaire a toujours été et demeure la préoccupation première de toutes les instances de la Transition ». Il a également expliqué que la plupart de « ceux qui nous attaquent » sont des burkinabè, d’où la nécessité de privilégier le dialogue.

« Nous avons pris la résolution de traiter le mal à sa source en mettant en œuvre une thérapie à double action », a-t-il soutenu. La première consiste, selon lui, à aménager des cadres pour que des burkinabè puissent se parler afin d’aplanir les divergences. Cette démarche devrait permettre un retour de « ceux de nos frères qui se sont égarés et qui manifestent le désir de revenir sur le droit chemin ».

A la question du dédommagement des victimes de l’insurrection populaire,le Président DAMIBA n’a pas été favorable a cette question. Selon lui, il faudrait que les victimes aient le courage de pardonner, car en les dédommageant, cela risque fort de pervertir le caractère légendaire et historique du pardon.

La deuxième action consiste à tracter jusqu’à leur dernier retranchement ceux qui refusent de comprendre « et s’obstinent à semer la terreur dans nos villes et nos campagnes ».

La hausse du prix des produits de grande consommation a également été abordée au cours des échanges. « Cela éprouve grandement nos populations et exige que nous fassions preuve davantage d’imagination, de résistance et de cohésion. Le gouvernement de Transition est à pied d’œuvre pour apporter des mesures pertinentes à même de contribuer à soulager les concitoyens », a ajouté le chef de l’Etat.

 

 

Vue de la mobilisation des forces vives de la région lors de  la 1ère visite du Président DAMIBA

 

Les forces vives de la région ont, à l’issue de l’intervention du chef de l’Etat, exposé leurs préoccupations au Président du Faso qui, en retour, leur a donné des éléments de réponse. « Nous avons la certitude malgré l’impatience de nombre de nos compatriotes que la victoire arrivera au bout de l’effort », a affirmé Paul-Henri Sandaogo DAMIBA. Il a appelé les forces vives de la région à poursuivre leurs actions. « Chacun dans son domaine, doit continuer à faire avancer ou à faire rayonner votre commune, votre province, votre région et tout le Burkina Faso », a-t-il soutenu.

L’info continue sur woun-info.net

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *