Qui est le Lieutenant Colonel Paul Henri DAMIBA?

Le Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration a à sa tête le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba. Mais qui est celui qui a mis fin au régime du président Roch Marc Kaboré ?

Par Safiatou OUEDRAOGO (commentaires)

Le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, 41 ans, est un officier supérieur d’infanterie Burkinabè. Il était jusque-là commandant de la 3e région militaire qui couvre Ouagadougou la capitale, bien qu’avant le coup d’État, il était peu connu du public.

Le Colonel Damiba est un ancien du régiment de sécurité présidentielle, ancien garde de Blaise Compaoré qu’il a quitté en 2011 après une mutinerie de l’armée.

En 2015, il fait partie des officiers qui s’opposent au coup des éléments de ce même régiment, dissout dans la foulée. Il a été cité comme témoin dans le procès qui a suivi pour avoir été en contact avec le général Djibril Bassolé.

Depuis 2016, il est aux avant-postes de la lutte antiterroriste.

« Il considère la question des insurrections djihadistes comme un problème complexe, qui ne peut être résolu par les seuls moyens militaires. Ce n’est pas une chose facile à dire pour un soldat, mais il est quelqu’un qui dit ce qu’il pense et qui défend ce qu’il pense être juste. Il pense également que l’Afrique doit assumer la responsabilité de ses propres problèmes, plutôt que de s’en remettre à l’Occident ou à qui que ce soit d’autre », a déclaré à la BBC une source de sécurité ouest-africaine qui connaît Damiba.

« Il est très correct et posé. Il veut que tout soit fait dans les normes. » La source a ajouté qu’en tant que leader, Damiba est connu pour rester proche des hommes qu’il commande.

Il a participé à presque toutes les formations opérationnelles de la plupart des unités spéciales. Il a d’ailleurs publié un ouvrage intitulé : Armées ouest-africaines et terrorisme : réponses incertaines ?

Paul-Henri Damiba a été chef de plusieurs régiments de l’armée dont Dori et Ouahigouya, région en proie à des attaques récurrentes.

Le président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration est promotionnaire de Emmanuel Zoungrana, mis aux arrêts le 8 janvier dernier pour tentative d’attentat à la sûreté de l’État.

 

L’info continue sur woun-info.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *